SINSAT

L'HOMME QUI TOMBE A PIC

L'accès

 Le topo

La photo

.  

.

 - SINSAT 1 - Secteur T.G.V. - 

L'Homme qui tombe à pic 

L' accès

Du parking de Sinsat prendre le sentier commun aux secteurs du Pubis, de Peppermint et du Toit. Au bout de 10mn on laisse sur la droite le sentier du Pubis. Le sentier continue tout droit jusqu'à un replat (20mn). Prendre à gauche une sente à flanc qui mène vers la grande paroi rougeâtre du secteur du Toit. Quand cette sente s'incurve vers la droite laisser à gauche la sente du secteur du toit et poursuivre jusqu'au départ de T.G.V.

Le départ de la voie se situe 20 mètres à gauche de la dalle de T.G.V.

45 mn de marche d'approche.

La voie

11 longueurs - niveau T.D. sup. - 6c+ maximum et 6a obligatoire. - 350 mètres.

La voie parcourt la très grande fissure à gauche de T.G.V. jusqu'au sommet de la face.

Après 2 longueurs faciles dans un rocher un peu fracturé et avec un peu de végétation la voie revient progressivement en traversée vers la droite. Un pas de bloc dans une dalle lisse en 3ème longueur, puis un départ avec 2 pas de A0 en 4ème longueur et enfin une traversée horizontale avec de bonnes prises (un friend peut être utile) et l'on rejoint la base de la longue fissure au-dessus de la grotte. Cette fissure se redresse progressivement pour être déversante dans l'avant dernière longueur qui est équipée pour l'artif (sur 8 points). En libre cette longueur est 6c+.

5 heures d'escalade.

L'équipement

 La voie est entièrement équipée (goujons de 8 et quelques pitons).

Prévoir un rappel de 100 mètres (pour la descente) et au moins 16 dégaines (il y a 19 points dans l'avant dernière longueur mais on peut récupérer), des sangles et éventuellement quelques friends.

La descente

La descente se fait en rappel dans T.G.V. juste à droite. Il est préférable de faire d'abord un petit rappel sur le chêne où se termine la voie pour atteindre le haut de T.G.V.

La descente se fait en 8 rappels 

Biotope

Un arrêté préfectoral interdit l'escalade du 1er février au  15 septembre.

Les équipeurs

Gérard Jalbert et Alain Surre puis Christian Roujas et Pierre Aragon.